émotions positives à l'école

  • Frijda, (2003) écrit que « les émotions sont (…) des états motivationnels » puisqu’elles bloquent ou amplifient notre capacité à penser, planifier, apprendre. Elles peuvent donc nous mener à la réussite.

  • Les études de Barbara Fredrickson (1998, 2001) montrent que les émotions agréables contribuent à notre équilibre et ont un effet à long terme. Elles augmentent l’empan attentionnel et optimisent l’apprentissage en élargissant le champ de nos pensées et de nos actions, en diminuant l’impact des émotions négatives, en augmentant la résilience. Elles nous amènent à construire une palette de ressources.

  • Depuis 1998, Barbara Fredrickson et son équipe travaillent sur la théorie « Broaden and buid Théory »( BBT). La BBT vise à « rendre compte des effets spécifiques des émotions positives, différents de ceux des émotions négatives et qui ne peuvent pas être expliqués par les théories existantes des émotions » (Conway et al. 2011).Fredrickson et Joiner (2002), Positive Emotions Trigger Upward Spirals Toward Emotional Well-Being, Sagejournals,13, 172-175 parlent de « spirales positives du changement de style de vie ». Ainsi, il existe un cercle vertueux entre les émotions positives, les motifs d’agir inconscients et les comportements favorables à la santé.