Il peut nous arriver en fin de séance d'apprentissage d'avoir ce résultat...

Tir à l'arc nature Conseil

Et nous sommes déçus !! Et donc on essaie par tous les moyens à disposition...

Boy Flèches de prise de vue

...de mettre nos élèves en bonne position pour viser le centre de la cible!!

Je vous propose  de mettre en parallèle la différenciation avec la théorie du Flow. Théorie travaillée par Mihaly Csikszentmihalyi, psychologue hongrois et chercheur à Chicago. Il définit l'état de Flow ainsi :  « un état dans lequel les individus sont tellement immergés dans l’activité que rien d’autre ne semble avoir de l’importance. »Csikszentmihalyi (1990). Mihaly Csikszentmihalyi questionne :

  • Qu’est-ce qui fait qu’une vie n’est pas ennuyante et pleine de joie ?

  • Dans quels moments nous sentons-nous vraiment heureux ?

  • Quels sont les moments les plus stimulants de notre vie ? 

La différenciation avec le Flow, c'est savoir mesurer le juste équilibre entre défi et habilité, pour chaque élève, de sorte qu'une stimulation optimale est favorisée évitant ainsi l’ennui et/ou l'anxiété et garantissant une sécurité psychologique pour oser agir, apprendre, …

C'est permettre à l'enfant de se saisir d'une cible claire et  accessible sans avoir à se préoccuper de sa valeur.

Pour ma part, j'ai une marge de progrès en ce qui concerne la différenciation. Je vous soumets cependant les quelques pistes que j'ai pu explorer.

- proposer le plus d'entrées possibles dans l'apprentissage : le corps, le dessin, les schémas, les manipulations dès que possible car tous les enfants n'ont pas les mêmes façons d'apprendre

- proposer des exercices avec des niveaux de difficultés gradués

- proposer du soutien pour éviter la surcharge cognitive et rester dans la Zone Proximale de Développement : ZPD. Exemple en dictée donner des textes à trous ou symboliser chaque mot par un trait pour favoriser la bonne segmentation des mots