Depuis 1993, l’OMS propose 10 compétences psychosociales (CPS). Elles contribuent à notre santé aussi bien physique que psychique et à notre bien-être global. Elles se définissent comme la « capacité d’une personne à répondre avec efficacité aux exigences et aux épreuves de la vie quotidienne. » (1993). Elles sont organisées en 5 paires et sont liées les unes aux autres.

Savoir résoudre

des problèmes

Savoir

prendre

des décisions

Avoir

une pensée créative

Avoir

une pensée critique

Savoir communiquer efficacement

Etre habile

dans les relations interpersonnelles

Avoir

conscience

de soi

Avoir de l'empathie

pour les autres

Savoir gérer

son stress

Savoir gérer

ses émotions

Depuis 2001, on peut les regrouper en 3 catégories :

Compétences émotionnelles : comprendre, réguler les émotions et le stress

Compétences cognitives : capacités à s’auto-évaluer positivement, pensée critique et créative

Compétences sociales ou relationnelles : écoute, empathie, savoir résoudre des conflits, …

Ci-dessous la classification de Béatrice Lamboy et Rebecca Shankland (issue de leur livre Manuel de Compétences Psychosociales ; Lamboy, Shankland, Williamson, 2021).

CPS1.PNG

Les acquérir, les renforcer et les développer depuis la petite enfance est important pour le bien-être et la santé de chacun. Elles sont utiles tout au long de la vie. Lors de cet apprentissage, chacun : élève, enseignant, parent est invité à prendre du recul. En classe, proposer des situations d’apprentissage, des travaux de groupes, des temps de paroles personnelles, des lectures … permet de construire ensemble les CPS. C’est dans la relation à l’autre, pair et/ou adulte, dans le bout de chemin parcouru ensemble, dans un environnement bienveillant, que se construisent et se consolident les compétences psychosociales.